Forum généraliste

Forum sur tous les domaines : jeux-vidéo, informatique, politique, économie, culture....
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Le porte-parole de Ségolène s'en prend à la Suisse

Aller en bas 
AuteurMessage
Avril
Passion: politique et économie
avatar

Nombre de messages : 2635
Age : 30
Date d'inscription : 29/10/2005

MessageSujet: Le porte-parole de Ségolène s'en prend à la Suisse   Jeu 4 Jan - 11:23

http://www.lematin.ch: (et dans libération:
http://www.liberation.fr/actualite/politiques/226577.FR.php)

PARIS, Dernier rebondissement dans l'affaire Johnny: le porte-parole de la candidate à la présidentielle française traite la Suisse de «voisin indélicat»


On croyait qu'en 2007 Johnny pourrait enfin se reposer tranquillement à Gstaad (BE). Il n'en est rien. Et la dernière attaque en règle ne vient pas de n'importe qui. C'est Arnaud Montebourg, le porte-parole de la candidate socialiste Ségolène Royal à la présidentielle, qui ouvre à nouveau les feux pour la nouvelle année. Invité à s'exprimer par le journal Libération, le député français a trempé sa plume dans le vitriol pour dénoncer dans l'édition d'hier l'exil fiscal de Johnny. Il accuse le chanteur d'injurier «tous les autres citoyens qui paient leurs impôts sans sourciller et n'ont pas le loisir d'aller s'ennuyer à Gstaad six mois par an».

Mais Arnaud Montebourg ne s'arrête pas en si bon chemin. Il profite de la tribune libre que lui offre le journal français pour s'en prendre à la Suisse. Contacté hier, le Département des affaires étrangères estime que son rôle n'est pas de commenter les propos d'un député français. Dont voici quelques extraits.

La Suisse pose de graves problèmes. «L'essentiel est dans le fait, inaperçu dans cette affaire, que la Confédération helvétique pose autant de graves problèmes que Johnny lui-même. Sait-on que la plupart des sièges sociaux, centres de profits des grandes entreprises transnationales ayant leur activité en Europe sont allés s'installer dans les républiques cantonales de la Confédération helvétique et particulièrement celle de Genève? Ce sont des milliards d'imposition sur le capital qui sont partis en fumée pour les caisses publiques des Etats européens, obligeant ceux-ci à suivre le mouvement de baisse fiscale généralisée sur le capital dans toute l'Union, et ce afin de résister à cette concurrence fiscale dommageable, ou «dumping fiscal», et reportant la charge de la solidarité nationale sur l'imposition du travail.»

32 milliards d'euros pour la Suisse. «D'après la Confédération internationale des syndicats libres, ce seront bientôt 1400 sièges sociaux qui partiront en Suisse, soit l'équivalent de 32 milliards d'euros de recettes fiscales sur les profits de ces entreprises.»

Contre la République de Genève. «La République de Genève propose aux sièges sociaux des entreprises un taux d'imposition de 6,4% contre 33% en France, 30% en Angleterre, environ 30% en Allemagne. Il est par ailleurs démontré que ce paradis fiscal pratique des taux d'imposition sur mesure, négociés préalablement avec l'entreprise et pour une durée préfixée et hors la vue de son propre parlement.»

Des pratiques «prédatrices». «Cette situation explosive, créée par les pratiques prédatrices des paradis fiscaux sur le continent européen, sert à leur tour les privilèges contemporains des entreprises multinationales, de leurs actionnaires et des grands patrimoines, en contribuant à accabler d'impôts les autres couches sociales.»

Appel au blocus de la Suisse. «Jusqu'où notre sens de la tolérance à l'égard de la Suisse, du Luxembourg, du Liechtenstein, de Monaco ira-t-il? Car lorsque vous demandez des comptes à l'un de ces pays, il se réfugie derrière les pratiques similaires de ses congénères. Ne vaudra-t-il pas mieux assumer la confrontation inévitable avec ces territoires, comme le général de Gaulle sut le faire en décrétant en 1963 un blocus contre la principauté de Monaco qui dut ainsi plier l'échine devant les exigences fiscales que la République française avait mises sur la table.»

Des «voisins indélicats». «Les gouvernements des Etats européens ne peuvent plus accepter les abus de voisins indélicats, comme la Confédération helvétique, qui prétendent nous donner des leçons de modérantisme fiscal, pendant qu'ils font financer leurs besoins par la richesse des autres, avec en prime captation et délocalisation comme méthode de prédation.»

Appel à l'union des pays européens contre la Suisse. «Qu'ils nous prennent Johnny Hallyday ou Alain Delon, passe encore, mais la substance de nos gisements fiscaux, ceux-là même nécessaires pour alléger la charge du financement de la solidarité nationale pesant sur le travail, nous ne pourrons plus nous en laisser déposséder. Les grands pays européens devront s'unir dans cette perspective afin de construire les conditions d'un changement radical de comportement de ces paradis à nos portes qui, si nous restons les bras ballants, nous préparent l'enfer fiscal.»



Qu'en pensez-vous?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leforumdesforums.jeun.fr
 
Le porte-parole de Ségolène s'en prend à la Suisse
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pour Lambert Mende :Tshisekedi est mon ainé, il m'a qualifié de Shaku National Perroquet............
» Bosco Ntaganda sera jugé comme un citoyen rd-congolais, selon le porte-parole de la CPI
» 2 juin... Faits divers
» la politique autrement : Pécresse «pouff...», Copé «petite p...» : les injures du nouveau porte-parole de LREM refont surface
» Dédicace Sur Le Mur De La Page Officielle De Monsieur L'Ex. Ministre De Communication Et Porte Parole Du Gouvernement Nabil Ben Abdou Llah !!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum généraliste :: Politique et économie :: Actualités européenne-
Sauter vers: